• head-foi

Tag Archives: témoignages

Quelle Bonne Nouvelle?

Paix-Imams

  • 1er janvier 2015 – On titre dans La Presse : « L’ebola deviendra-t-il la principale cause de mortalité sur la planète? » La présente épidémie a fait plus de 7500 victimes en Afrique depuis le printemps dernier. Ce virus n’a pas de médicament connu, du moins pas encore.
  • 3 janvier 2015 – « Indignités 55 ». Ils sont vieux, ils sont seuls, ils sont pauvres et malades. Leur vie est l’envers de la Liberté 55 promise. Chez bien des personnes âgées, la vieillesse est synonyme d’indignité…
  • 7 janvier 2015 – Une fusillade à Paris. Les locaux de l’hebdomadaire satirique Charlie Hebdo ont été visités par des hommes ayant des armes automatiques. On déplore au moins douze morts, dont deux policiers, et quatre dessinateurs. Huit autres personnes ont été gravement blessées. Une visite meurtrière visant la liberté d’expression par l’intimidation.

Nous restons toujours ébranlés par les mauvaises nouvelles : maladie, mort, solitude, pauvreté, intimidation, etc. Et dans un même souffle, comme chrétiens, nous sommes appelés à porter la Bonne Nouvelle de Jésus Christ au monde… Quelle Bonne Nouvelle? Qu’ai-je à dire de plus?

Lire la suite

Épiphanie

Paix-Imams

Le mot épiphanie vient du grec et signifie « apparition », « paraître ou briller sur ».
« Debout, Jérusalem, resplendit! Elle est venue ta lumière, et la gloire du Seigneur s’est levée sur toi. ». (Isaïe 60, 1)

En effet, la fête de l’Épiphanie célèbre la venue de la lumière dans le monde, la manifestation de Dieu en Jésus.

Mais les premiers à reconnaître la naissance du Messie, n’ont pas été les habitants de Jérusalem, les scribes, les dignitaires, mais des astronomes venus de l’étranger, d’Orient plus précisément, là où le soleil se lève. Guidés par leur science des étoiles, ils sont arrivés à Jérusalem et se sont informés auprès des spécialistes des Écritures afin de connaître où se trouvait le nouveau roi qui venait de naître.

« Et toi, Bethléem Éfrata, dit le Seigneur, …

Lire la suite

Il faut être sage, bien sage

petite filleDans ma petite enfance, j’ai maintes fois entendu ces paroles : « Il faut être sage, bien sage. » Il y avait tant de raisons d’être sage et beaucoup de situations où il fallait l’être! « Il faut être sage pour faire plaisir à maman… » « Il faut être sage pour ne pas déranger grand-maman… »

Puis le temps est venu d’aller à l’école où j’ai vite appris à réciter les dons du Saint-Esprit. Il y en avait un qui retenait toujours mon attention plus que les autres : le don de… SAGESSE! L’Esprit-Saint était-il donc « complice » de ceux qui me répétaient d’être sage?

Lire la suite

La joie de l’Évangile… au catéchuménat

ktq-032014J’entends souvent les diocésains dirent : « Ils ont été baptisés, confirmés, eucharistiés et on ne les revoit plus! » J’aimerais vous partager quelques témoignages que j’ai reçus et qui me rendent heureuse, joyeuse, pleine d’espérance.

Marianne a cheminé quelques années chez les Témoins de Jéhovah. Elle a fait une démarche catéchuménale il y a deux ans. Elle s’est réappropriée son baptême, elle a été confirmée dans la foi au Dieu de Jésus-Christ. Aujourd’hui, elle accompagne son fils dans son cheminement de trois ans vers la confirmation de sa foi.

Lire la suite

La fin du monde en 2012 : Les Mayas se bidonnent…

2012. La fin du monde ou l’apocalypse serait prévue pour le 21 décembre 2012 ! Il paraît, en effet, que dans l’un des plus anciens calendriers de l’histoire, le 21 décembre de l’an 2012 indique un changement radical et global à l’échelle mondiale. D’après les traditions du peuple Maya, il y aurait, au solstice de l’hiver 2012, une « fin du monde » tel que nous le connaissons aujourd’hui.

Ce sujet apocalyptique fait bien parler dans le monde entier. Faut-il paniquer devant une telle éventualité ? Faut-il arrêter d’avoir des projets ou, au contraire, tâcher de les réaliser le plus vite possible, puisque nos jours sont comptés ?

D’une part, il sera facile de croire à la possibilité d’une fin du monde avant la fin de l’année 2012 : les pays s’entretuent, le fossé entre les riches et les pauvres augmente, la corruption sous toutes ses formes bat son plein, des aînés sont abandonnés, des parents tuent leurs enfants, des milliers de personnes crèvent de faim tandis que d’autres s’empiffrent sans fin, on investit des milliards dans l’armée et on est frileux à investir un million dans l’éducation, les indignés font des sit-in sur les places publiques à travers le monde, des grandes compagnies ferment leur porte sans avertissement laissant 2,000 travailleurs en chômage, etc. Les valeurs qui étaient jusque là essentielles, sont rejetées du revers de la main dans bien des cas. On met l’accent sur le profit, la rentabilité, l’efficacité, le pouvoir.

En février dernier, je suis allée au Mexique.  Je me suis dit : « Quelle belle occasion pour s’informer auprès du peuple Maya de la véracité des faits à venir. La fin du monde arrivera-t-elle en 2012 ou non ? » À Ek-Balam, un site archéologique situé à 250 km de Riviera Maya, j’ai rencontré des Mayas à qui j’ai posé directement la question. Tous ont affirmé croire qu’à cette date fatidique se passerait quelque chose de phénoménal… mais tous s’entendent pour dire que ce sera le temps d’un Renouveau, quelque chose de neuf, de radicalement neuf, se produira.  De toute façon, la terre tremble…

Louise Paradis, professeure au Département d’anthropologie de l’Université de Montréal et spécialiste des civilisations méso-américaines, explique très clairement la situation dans un article signé de Daniel Baril. « C’est la fin d’un cycle long du calendrier maya qui nous conduit à la date fatidique du 21 décembre 2012 (selon d’autres calculs, ce serait le 28 octobre 2011 ou encore quelque part en l’an 2220). Quoi qu’il en soit, «aucun codex maya ne dit que la fin du cycle long signifiait pour eux la fin du monde. La fin de ce cycle devait en annoncer un autre.» http://www.nouvelles.umontreal.ca/recherche/sciences-humaines-lettres/fin-du-monde-en-2012-les-mayas-lavaient-predit.html

Cela étant dit, si le 21 décembre 2012 devait être le début d’un cycle nouveau, d’un temps neuf, j’aurais quelques améliorations à apporter au monde actuel.  Nous avons le droit de rêver…

Francine Vincent